Du changement pendant le confinement, l’animalerie se renouvelle

Mais par où commencer ? On a tellement de choses à vous raconter.

  • La destruction de l’aqua-terrarium pour un nouveau projet
  • L’installation de nouveaux aquariums
  • Le nettoyage au complet de l’aquarium d’eau de mer
  • La remise en eau des axolotls… Et attention une surprise vous attend !

Allez c’est parti, je sens que vous trépignez d’envie à l’idée de découvrir tout ça en photos !

La destruction de l’aqua-terrarium pour un nouveau projet

Avant
Après

L’aqua-terrarium devenait vétuste, il avait perdu de sa splendeur. Nous avons décidé de lui donner une seconde vie, une seconde fonction. Sa cuve est intéressante de part sa taille.

Elle servira de bac pour reproduire les plantes. Des plantes ? OUI ! Il va nous en falloir pour le nouveau Module d’Approfondissement Profesionnel aquascaping des bac pro TCVA et qui vient compléter le MAP Chien/Chat.

PS : Merci Daniel Clouet de nous avoir aidé à retirer les vitres supérieures du bac. Nous n’étions pas trop de quatre !

L’installation de nouveaux aquariums

Déjà, il a fallu déplacer nos Cichlidés !

Nos Cichlidés intègrent un nouveau bac.  Prochainement, nous allons mettre en place un décor adapté à leur mode de vie.  Ce changement de bac, nous permettra de mieux les observer.

Un de nous ancien bac est installé dans le hall d’entrée de l’animalerie. Vous le reconnaissez ? Il s’agit du bac où se trouvait le piranha, avec ses nombreuses plantes. PS : le piranha a été placé dans un aquarium de la batterie C.

Mise en place d’un nouveau bac à côté de l’aquarium d’eau de mer.
Nouveau bac, nouveau projet ! On vous attend pour commencer ça à la rentrée. On a hâte et vous ?

Le nettoyage au complet de l’aquarium d’eau de mer

Comme vous pouvez déjà l’apercevoir sur la photo précédente, l’aquarium d’eau de mer a été complètement nettoyé. Tout est pratiquement prêt pour recommencer ! Ne vous inquiétez pas nous vous attendons !

La remise en eau des axolotls…

Enfin ! Nous avons réinstallé les axolotls ensemble. Ce n’est pas sans surprise… 

Retour en arrière… Souvenez-vous, nous avions dû les séparer, il y avait trop de conflits, de blessures… Nous avions décidé de les séparer un moment pour que chacun se refasse une santé. C’est chose faite !

Remarque : les axolotls sont capables de régénérer leurs membres. D’ailleurs ça fait l’objet de plusieurs études scientifiques, imaginez les effets d’une telle découverte pour l’Homme. Enfin bref ! L’un de nos axolotls a reconstruit sa patte perdue lors d’une bagarre…

Dans ce nouveau bac, nous avons mis en place plus de cachettes, plus de zones pour pouvoir s’isoler en cas de désaccord. Pour cela nous avons utilisé différentes pierres, pour réaliser des zones, des recoins, pour se dissimuler de son partenaire.

Les axolotls n’ont mis que quelques minutes pour se retrouver, se sentir, se redécouvrir… Et quelques jours à pondre des œufs ! Oui, des œufs ! Un lundi nous les avons installés, le mercredi suivant, des œufs étaient fixés sur les décors… Affaire à suivre !

Voici les photos de leur nouvelle vie ensemble, eux aussi ont été déconfinés 😉

A bientôt !

Monsieur Bernard, Madame Deflandre et Monsieur Durand.

L’animalerie pendant le confinement !

Pendant cette période un peu spéciale nos animaux continuent d’être chouchoutés. Plusieurs de nos élèves et étudiants ont choisi de garder les animaux chez eux.

Ainsi :

  • Les Panthérophis sont chez Ines (1CVA)

  • Le lapin gris est chez Océane

  • Le lapin marron est chez Anaïs (1CVA)

  • Les chinchillas sont chez Océane (1CVA)

  • Les élaphes sont chez Katell (BTS1)

  • L’octodon est chez Camille (2CVA)

  • Le pogona est chez Marion (Term CVA)

  • La gerbille beige est chez Nicolas (BTS 1 AEC)

  • La gerbille noire est chez Émilie (Term CVA)

  • Le python est chez Coralie (BTS1 AEC)

Le Pogona :

Marion :  « j’ai chez moi l’Agame Barbu du Lycée, pendant cette période de confinement. J’ai remarqué que ce lézard est réglé comme une horloge. Il se couche tous les soirs à la même heure, aux alentours de 17 heures. D’ailleurs la première fois, il m’a fait très peur… puisqu’il ne bouge plus, et ne respire que très peu. Il ne réagit pas lorsqu’on le touche. J’ai cru le perdre à cause du voyage mais, non non il fait ça tous les soirs. Le matin il est en pleine forme ! Il mange le matin. Donc, je me lève tôt, pour pouvoir lui donner de la nourriture fraîche, et pleine d’eau. Je lui donne de la pomme, de la mâche, du pissenlit, de l’endive, je passe tous ces aliments sous l’eau. Parfois, il a le droit d’avoir des bouts de fraises ou de framboises.
Tous les jours, je lui propose un criquet mais, il n’en a mangé aucun. Ma mère étant accroc à ce petit reptile, s’est inquiétée… Elle avait peur qu’il souffre de carences. Elle a appelé le vétérinaire, et a acheté de la vitamine sans D3 à mettre 2 fois par semaine.
Avec cette petite histoire, je vous transmets des photos, dont une qui m’a bien fait rigoler »

La Gerbille noire :

Émilie :  « La gerbille dort la moitié de la journée et quand je commence à l’entendre je vais la voir et la prends avec moi.
L’état de santé est parfait, elle a beaucoup d’énergie et court partout et elle mange bien. Ma chambre a beaucoup de chanvre par terre car la gerbille le jette par terre. »

Le python :

Coralie :  « Le python reste quasiment toute la journée dans sa cachette. Il sort généralement vers 19h-20h, il est très curieux, calme et se laisse manipuler facilement. Il va très bien et a mangé un rat vendredi dernier.
Quand j’ouvre le terrarium, il sort sa tête et regarde ma chambre avant de rentrer ou que je le prenne pour le manipuler »

Les chinchillas :

Océane :  « Les chinchillas se sont habitués rapidement à leur nouvel environnement. Ils font une petite balade une à deux fois par semaine.
Ils passent leurs journées à dormir et à se câliner. Ils boivent et mangent correctement. L’installation de leur cage leur plaît beaucoup.
Ils se sont faits des copains dès leur arrivée : mes chats. Ils aiment particulièrement l’un des deux. Ils cherchent même à aller se blottir contre le chat qui adore les autres animaux et les câlins. »

Le lapin marron :

Anaïs :  « Ce lapin est très curieux et joueur. Tous les matins il sait que je le sors de sa cage pour se balader par terre, alors quand il m’entend, il attend devant l’ouverture de la cage pour être sortie.
Il est en très bonne santé, il mange très bien, il est même gourmand !
Il est à côté de la cage de mon cochon d’inde et des fois il met ses pattes sur la cage pour regarder le cochon d’inde dans l’autre cage. Mon cochon d’inde se met à crier comme s’ils communiquaient ensemble. »

Et les autres animaux alors ?

L’animalerie est bien vide sans nos animaux ! Monsieur Bernard, Madame Deflandre et Monsieur Durand s’occupent d’eux trois fois par semaine. Tout le monde va bien !

  • Nettoyage des aquariums
  • Entretien des volières
  • Sans oublier les insectes

La suite ?

Afin de prévoir ce que nous ne pouvons pas prévoir, nous avons réalisé une commande pour nos animaux. Ainsi, de la nourriture, des litières, du foin, et tout le nécessaire est en attente de livraison. Nous veillons aux grains pour que nos animaux ne manquent de rien.

La période de vacances scolaires ?

Joseph étudiant en BTS 1 AEC est en charge de l’entretien de l’animalerie pendant 2 semaines.  Notre étudiant volontaire, qui habite sur Merdrignac, a répondu présent pour venir s’occuper de nos animaux.

A bientôt,
Vos professeurs d’animalerie.

Hamiform : les animaux ont droit à des plats version “Breizh Touch” !

Hamiform c’est déjà un des leaders dans l’univers des petits mammifères et qui se développe dans le marché du chien et du chat.

Les étudiants de BTS 1 AEC sont allés visiter l’entreprise Hamiform, également connue sous le nom de l’Élevage du Closeau, le jeudi 19 décembre 2019. Elle a été créé en 1992 par M. DAVALO (ancien agriculteur) et est située en Bretagne à Ploërmel.
L’entreprise est bâtit sur les terres du domaine familiale et dispose de 200 hectares de terres de productions françaises.

La marque Hamiform s’est implantée dans le marché Portugais, Espagnol, Italien, Chinois et Français.

Tous les produits d’alimentation animale et les litières sont fabriqués en France, ainsi que la partie élevage. Les petites boules de poils sont donc d’origine française !
L’entreprise compte 120 employés dont 20 de l’ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail).

Une visite très appréciée de tous, qui nous a permis d’en apprendre plus sur l’histoire d’Hamiform, leurs savoir-faire et leurs projets. Elle a su gagner l’admiration des étudiants et des formateurs.


Lola et Coralie.