Petite histoire de la vaccination – questions –

HISTOIRE DE LA VACCINATION

QUIZZ

 

Le premier vaccin a été mis au point en 1885 par le Français Louis Pasteur. Il a ainsi ouvert la voie à de nombreuses découvertes et avancées médicales.

 

Découvrez les faits marquants de l’histoire de la vaccination grâce à ce jeu questionnaire.

Texte et recherche: Dominique Forget

 

Notez vos réponses sur une feuille ( ex: 1-d ) pour comparez avec les réponses si dessous.

 

 

QUESTION 1

Quelle est l’origine du mot vaccination?

a) C’est un dérivé du mot « vacuole ».

b) C’est un dérivé du mot « variole ».

  1. C’est un dérivé du mot « virus ».

d) C’est un dérivé du mot « vache ».

QUESTION 2

Parmi ces vaccins, lequel a été mis au point le premier?

a) Le vaccin anti-rage

b) Le vaccin contre l’hépatite B

c) Le vaccin anti-typhoïde

d) Le vaccin contre la fièvre jaune

QUESTION 3

En 1929 éclate le drame de Lübeck : 71 enfants meurent dans une ville d’Allemagne après avoir été vaccinés. Quel grand scientifique est montré du doigt (à tort)?

a) Louis Pasteur

b) Albert Calmette

c) Max Theiler

d) Albert Sabin

QUESTION 4

L’Américain Jonas Salk est célèbre pour avoir mis au point un vaccin contre quelle maladie?

a) La tuberculose

b) La fièvre jaune

c) La typhoïde

d) La poliomyélite

QUESTION 5

Le premier vaccin contre la varicelle a été mis au point en 1973. De quelle nationalité est son inventeur?

a) Française

b) Américaine

c) Suisse

d) Japonaise

QUESTION 6

En quelle année l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a-t-elle annoncé l’éradication de la variole?

a) En 1970

b) En 1975

c) En 1980

d) En 1985

QUESTION 7

Depuis quelle année le gouvernement du Québec offre-t-il la vaccination gratuite contre la grippe (influenza) à certains groupes à risque?

a) 1971

b) 1987

c) 1998

d) 2006

QUESTION 8

En 2004, deux compagnies pharmaceutiques ont mis au point simultanément des vaccins contre une maladie infantile. Laquelle?

a) Les oreillons

b) Le rotavirus

c) La rubéole

d) La rougeole

QUESTION 9

Quelle université canadienne testera en 2009 un vaccin contre le sida auprès de premiers patients?

a) L’Université de la Colombie-Britannique (UBC)

b) L’Université McGill

c) L’Université Queen’s

d) L’Université Western Ontario

 

QUESTION 10

Quelle organisation fondée en 2000 lutte contre les inégalités mondiales en matière de vaccination?

a) vaccins sans frontières

b) GAVI Alliance

c) OMNIVAX

d) Accès -vaccins

Petite histoire de la vaccination – réponses –

Histoire de la vaccination

réponses

1-b

  • Étymologiquement, vaccination signifie « envachement »!
  • À la fin du XVIIIe siècle, le médecin britannique Edward Jenner observe que les fermières qui sont régulièrement en contact avec la « variole des vaches » ne contractent jamais cette maladie.
  • En se basant sur cette observation, Jenner réalise quelques expériences. En 1796, il prouve que le pus de variole bovine introduit par scarification (une incision superficielle de la peau) protège les humains contre la maladie.
  • Le principe de la vaccination est né!

2-a

  • C’est le Français Louis Pasteur qui a mis au point ce vaccin en 1885.
  • Puisqu’il s’agit d’une maladie nerveuse, Louis Pasteur se doute que la moelle épinière des animaux malades doit être contaminée. Il prélève donc un morceau de moelle d’un lapin mort de la rage et le fait sécher dans un bocal, question d’affaiblir l’agent infectieux.
  • Il applique le vaccin pour la première fois le 6 juillet 1885 à un jeune garçon qui avait été mordu par un animal atteint de rage. Le garçon reçoit 13 injections de broyat de moelle de lapin. C’est un succès! Une commission d’enquête confirme l’efficacité du vaccin anti-rage. Les candidats à la vaccination se mettent à affluer.

3-b

  • Après plus de dix années de recherches interrompues par la Première Guerre mondiale, les Français Albert Calmette et Camille Guérin mettent au point un vaccin contre la tuberculose, à l’Institut Pasteur de Paris. Le premier vaccin BCG (bacille de Calmette et Guérin) est administré en 1921.
  • Huit ans plus tard, dans la petite ville allemande de Lübeck, 71 enfants meurent après avoir reçu le vaccin. Le gouvernement allemand intente un procès contre l’Institut Pasteur. Albert Calmette est bouleversé. Il dit souffrir de « tortures morales dont personne ne peut imaginer l’atrocité ».
  • Une enquête démontre finalement que le vaccin BCG n’est pas responsable du décès des enfants. C’est plutôt le laboratoire chargé de préparer le vaccin en Allemagne qui a commis une erreur et a accidentellement contaminé la préparation.

4-d

  • Au cours des années 1950, plusieurs scientifiques sont engagés dans une course pour mettre au point un vaccin contre la poliomyélite. Jonas Salk y arrive le premier, en 1952. Il s’agit d’un vaccin injectable, fabriqué à partir de virus inactivés.
  • Quelques années plus tard, en 1957, Albert Sabin invente un vaccin oral à partir de souches de virus vivants. Il est plus efficace et moins cher à produire.
  • La polio demeure un important problème de santé publique dans de nombreux pays africains et asiatiques. En 1988, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé un projet visant à éradiquer la poliomyélite de la planète vers l’année 2005. L’année cible a, depuis, été repoussée à 2010.

5-d

  • C’est le Dr Michiaki Takahashi, de l’Université d’Osaka, qui a mis au point le premier vaccin contre la varicelle, en 1973.
  • Quelques années plus tôt, en 1966, ce même chercheur a mis au point le premier vaccin contre les oreillons.

6-c

  • En 1958, l’Union soviétique propose le lancement d’une campagne de vaccination pour éradiquer la variole de la surface de la Terre. À l’époque, elle fait 2 millions de victimes chaque année. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) se charge du projet.
  • Le chemin vers l’éradication du virus est truffé d’embûches. Au départ, on vise à vacciner 80 % de la population mondiale. Mais dans les pays du Sud, on peine à atteindre de larges tranches de la population. En 1967, on change donc de stratégie. On décide de concentrer les efforts sur les foyers d’infection, pour endiguer le virus.
  • Une commission scientifique internationale déclare la variole éradiquée en décembre 1979. L’OMS confirme cette réussite en 1980.

7-a

  • Le Québec offre des programmes de vaccination gratuite depuis 1919. Le premier vaccin proposé à l’époque : celui contre la variole, une maladie aujourd’hui éradiquée.
  • Les campagnes de vaccination contre l’influenza ont commencé beaucoup plus tard, soit en 1971, mais se poursuivent toujours aujourd’hui.
  • Le Québec offre des programmes de vaccination gratuite depuis 1919. Le premier vaccin proposé à l’époque : celui contre la variole, une maladie aujourd’hui éradiquée.
  • Les campagnes de vaccination contre l’influenza ont commencé beaucoup plus tard, soit en 1971, mais se poursuivent toujours aujourd’hui.

8-b

  • La gastroentérite à rotavirus est responsable de la mort de 500 000 enfants chaque année, dans le monde. C’est la première cause de mortalité infantile.
  • Un premier vaccin contre le rotavirus est mis au point en 1983, mais il s’avère peu efficace. Un second, le Rotashield, est breveté en 1991. Quelques années après son introduction, on le retire du marché puisqu’il est impliqué dans certains décès par occlusion intestinale.
  • Les deux nouveaux vaccins, soit le Rotarix (GlaxoSmithKline) et le Rotateck (Merck), pourraient enfin aider à éradiquer le rotavirus.

9-d

  • L’équipe du Dr Chill Yong Kang a reçu 90 millions $ de la Fondation Gates et du gouvernement canadien pour produire son vaccin, le fruit de 20 années de recherches.
  • À ce jour, trois vaccins contre le sida ont fait l’objet d’essais cliniques à grande échelle. Tous se sont avérés un échec.

10-b

  • Depuis l’an 2000, environ 213 millions d’enfants ont reçu des vaccins grâce à GAVI Alliance (qui se nommait auparavant l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination). Cette organisation a été lancée en 2000 pour faciliter l’accès des enfants des pays pauvres à la vaccination.
  • Parmi les partenaires de GAVI Alliance, on compte des gouvernements de pays industrialisés et en développement, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la Banque mondiale, la Fondation Bill & Melinda Gates et des fabricants de vaccins.

 

REPONSES -tableau des moyens de contraception-

 

logo réponse logo réponse
1 Le stérilet 8 L’anneau vaginal
2 Les spermicides 9 La cape cervicale
3 L’implant 10 Le diaphragme
4 Le préservatif féminin 11 Les progestatifs injectables
5 La pilule 12 Les méthodes naturelles
6 Le patch 13 La stérilisation à visée contraceptive
7 Le préservatif masculin 14 La contraception d’urgence

pour en savoir plus vous pouvez aller sur le site – choisirsacontraception.fr-

“ELLE ET IL : NOUS SOMMES”

Vous pouvez retrouver les quizz de la journée ci-dessous :