Archives par mot-clé : Numérique

C’est quoi les “Open badges” ?

Si vous venez régulièrement sur le blog, vous savez que les badges numériques ouverts constituent une de mes marottes !

Je suis content de vous proposer aujourd’hui une super capsule vidéo réalisée en co-production par le Réseau canopé Hauts-de-France et la DRAAF Hauts-de-France. Merci à Sébastien R. pour le partage en CC BY-SA.

Bravo pour ce joli boulot de vulgarisation et bon visionnage à tous !

Pour ceux, au lycée ou au CFA, que cela intéresse d’en découvrir davantage sur les Open Badges, venez à notre rencontre au Service Informatique et Multimédia de l’établissement.

Kenavo.

Les enjeux du numérique éducatif au Salon de l’Agriculture

Lors du salon de l’agriculture, Thierry Langouët, directeur d’Eduter, institut d’AgroSup Dijon est intervenu sur les enjeux et les pratiques du numérique éducatif dans l’enseignement agricole. La vidéo présente un tableau rapide et assez complet du numérique éducatif dans l’enseignement agricole : MOOC, simulateurs numériques, formation continue des enseignants (téléformation), ressources en ligne, FOAD, Pollen et les innovateurs pédagogiques du numérique éducatif (comme les profs de Technologies de l’Informatique et du Multimédia par exemple 😉 ).

C’est l’occasion de mettre en lien ici  Pollen, le site de partage des innovations pédagogiques de l’enseignement agricole : http://pollen.chlorofil.fr/tag/numerique-educatif/.

Kenavo.

PIX mieux que le B2i ?

pix-logoLe B2i va disparaître, ce n’est pas un scoop. Ce qui est nouveau,  c’est que l’Éducation Nationale planche sur un dispositif pour le remplacer dès la rentrée 2017. Le ministère cherche un moyen plus efficace que le B2i pour évaluer et certifier les compétences numériques et en profite pour mettre en œuvre le référentiel de compétences européen.

Points VS Items

Je participe à l’évaluation et à la certification du B2i lycée de mes élèves de bac pro depuis quelques années et je dois dire qu’il est souvent compliqué de leur valider assez d’items pour l’obtention du certificat. J’obtiens à peu près 60% de réussite.

Avec Pix, on attribue des points : 1024 pix ce qui est plus souple. Le système tout ou rien du B2i incite à le donner à tous, même si le niveau requis n’est pas tout à fait atteint. Cela contribue à rendre la certification moins reconnue, notamment par les entreprises. Espérons que ce nouveau dispositif puisse réellement servir à attester de compétences dans le monde professionnel. Continuer la lecture de PIX mieux que le B2i ?

Pour que le numérique “fasse École”

Cette conférence de Philippe Meirieu a eu lieu au séminaire consacré à la transformation des pratiques pédagogiques à Cenon les 14 et 15 octobre 2015.

Il y a beaucoup de choses à retenir et de pistes à explorer dans cette conférence.  Quelques points évoqués pour vous donner envie de la visionner :

  • L’école “centrifugeuse” tend à externaliser le travail et à exclure les élèves en difficultés de la classe. Elle place l’enseignant dans la dépression qui se créée avec la rotation au centre de la centrifugeuse…
  • Nos élèves n’ont la parole que 17 secondes chacun par jour en moyenne dans la classe !
  • Une nouvelle forme scolaire se cherche et le numérique peut contribuer à son invention.
  • Le sursis comme « contrainte féconde » (Korczak) est de plus en
    plus essentiel aujourd’hui quand tant d’élèves vivent dans
    l’immédiateté.
  • Apprendre, c’est toujours s’engager dans l’inconnu, prendre un risque. Mais apprendre en situation scolaire, c’est prendre un risque parce qu’on est porté par un désir et qu’on entrevoit le plaisir d’apprendre et la joie de comprendre sans se mettre en danger,  parce qu’on prend ce risque dans un « espace hors menace ».
  • « Pour commencer, on n’apprend pas à commencer. Pour commencer, il faut simplement du courage… ». Vladimir Jankélévitch

Télécharger le document de la présentation : Apprendre avec le Numérique.pdf

Pour conclure, quelques jolies phrases :

  • À l’école on justifie !
  • On ne trouve que ce que l’on cherche.
  • Il faut l’autorité du savoir et pas celle du maître.
  • Il faut passer de l’attractivité à la vérité.
  • La question à poser en fin de séance aux élèves : Qu’as-tu appris dans ce que tu as fait ?