Croquinoter et dessiner des cartes mentales

Décomposition des souvenirs

Nos souvenirs ne sont pas stockés en un seul endroit de notre cerveau. Ils sont décomposés et enregistrés dans des zones différentes. C’est pourquoi on ne peut pas se rappeler exactement mais seulement à peu près car le cerveau interprète les différents éléments qu’il retrouve (ou pas). Il peut même aller jusqu’à créer de faux souvenirs.

Maillage des souvenirs

On peut aider notre cerveau à mieux se rappeler en répétant les informations (réviser, prendre des notes, répondre aux questions, participer en classe) et en les associant à des indices “récupérateurs” personnels. Les nouveaux souvenirs profitent ainsi de la vigueur des plus anciens !

Il existe plusieurs outils pour aider à la création d’indices personnels. Il est à noter qu’il est important de dessiner, d’écrire car les mouvements réalisés par la main sont eux aussi associés au souvenir par le cerveau. C’est un plus pour mémoriser !

  • Les cartes mentales. Plus elles seront “personnalisées”, mieux elles fonctionneront pour la mémorisation.
  • Exemple : réalisation d’une fiche de révision
    • Réaliser la carte “à la main”
    • Disposer des indices récupérateurs sur les branches (des petits dessins)
    • Réviser en essayant de retrouver le maximum d’éléments du cours avec la seule aide de la carte mentale puis comparer avec le cours pour voir ce qu’il reste à apprendre.
carte-mentale
http://www.alliam.fr
  • Les croquinotes. De la même manière, elles doivent être personnalisées pour bien fonctionner.
    • Utiliser une feuille au format paysage
    • Mettre un maximum d’indices récupérateurs dans un minimum de place (sans forcément faire des branches comme dans une carte mentale)
    • Utiliser différents éléments dans vos notes
      • Le texte :  varier les formes du texte : la police, la typographie etc.
      • Le dessin : traduire votre pensée, solliciter votre côté émotionnel.
      • Les pictogrammes : dessiner des éléments ayant une fonction de signe.
      • Les organisateurs graphiques  : utiliser des tableaux, des cartes mentales, des organigrammes etc.
scketchnote
http://www.alliam.fr

Mots clés recherchés :

  • scketchnote

Une réflexion sur « Croquinoter et dessiner des cartes mentales »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *