Re-bâchage du bi-tunnel BIO

Les pignons du bi-tunnel certifié AB, tunnel construit en 2008, ont été rebâchés, par l’entreprise SODISER.


Il est recommandé de changer les bâches plastiques de tunnel tous les 5 à 7 ans (tous les 5 ans pour les bâches de couvertures et tous les 7 ans pour les bâches de pignons), pour garder une efficacité permanente. En effet, les bâches sont exposées aux intempéries : vent, froid, rayons UV, … Lire la suite

Des tunnels sur les épinards

Les épinards plantés fin septembre ont bien repris.

plant d'épinard

Plant d’épinard

Pour les protéger du froid hivernal et accélérer leur développement, les élèves de terminale Bac Pro productions horticoles ont monté aujourd’hui des tunnels nantais sur les 2 planches d’épinards :

  • mise en place des arceaux
  • pose de la bâche plastique transparente
  • mise en place des ficelles

Les premières récoltes devraient intervenir rapidement, d’ici la fin de l’année.

Virginie

Le tunnel est monté !

Le choix a été fait de cultiver les tulipes sous un tunnel « insect-proof », c’est-à-dire un tunnel recouvert d’un filet à mailles très fines qui laisse passer l’air, la pluie, mais pas les insectes ! On craint particulièrement les pucerons, des insectes qui peuvent causer des dégâts importants à cause de leurs piqûres sur les feuilles et les bourgeons, mais surtout parce qu’ils risquent de transmettre des virus aux plantes. Les tulipes « virosées » présentent des couleurs de fleur anormales, ce qui nous obligera à les éliminer.

Le tunnel étant monté, les caisses de tulipes sont transportées sur leur aire de culture et rangées dans l’ordre des numéros. Le tunnel est quasiment rempli !

Tunnel “insect-proof”

Tulipes sous l’aire de culture

La préparation des abords

Préparer l’aire de culture des bulbes a nécessité un terrassement réalisé par une entreprise extérieure. Il a donc fallu décaisser le sol, de façon à ce que cette zone soit parfaitement de niveau.

Les abords de l’aire de culture sont trop pentus et ne résisteront pas à l’érosion par la pluie. Les apprentis en travaux paysagers du CFA se sont donc attaqués à la préparation des abords, en atténuant tout d’abord les pentes, puis en les engazonnant. Des arbustes seront ensuite plantés afin de mieux stabiliser les talus.

Préparation de l’aire de culture des bulbes

Préparation des abords