L’épuration a commencé

Les tulipes commencent à fleurir. Il s’agit de variétés précoces, comme par exemple des tulipes kaufmanniana, greigii, fausteriana, mais aussi quelques tulipes hâtives, simples et doubles.

Pour chaque plante, on contrôle la conformité variétale, et on pratique l’épuration lorsque c’est nécessaire, c’est-à-dire que l’on va supprimer toutes les plantes (bulbe compris) qui présentent des symptômes de viroses.

Les viroses se manifestent par des plages de couleur anormales, comme on peut le remarquer pour la variété « stockholm », qui devrait être entièrement rouge écarlate.

Les premiers contrôles !

Les premières fleurs sont apparues. Il faut donc commencer à contrôler :

l’authenticité variétale (les fleurs doivent correspondre aux descriptions précises précédemment effectuées par l’INRA), l’aspect sanitaire (et notamment les viroses).

2 variétés présentent déjà des fleurs avec des panachures suspectes, il s’agit de plantes virosées.

Les plantes contaminées ou non conformes sont éliminées. Cette opération culturale est appelée « épuration ».

Tulipe virosée