Il ne faut pas s’planter !

Un proverbe japonais dit que pour se réaliser dans la vie il faut écrire un livre, grandir avec un enfant, et planter un arbre.

Sans entrer dans l’intimité de tout un chacun, on peut s’assurer que les apprentis et les adultes de la formation continue en aménagements paysagers se sont déjà  réalisés durant leur formation lors d’une séance de travaux pratiques.

La plantation est souvent une tâche banalisée dans les jardins. Elle nécessite pourtant de réelles compétences techniques et des connaissances botaniques pointues comme l’explique Chantoizel Tony apprenti en CAPA 1 aménagements paysagers «il est important de creuser une fosse de plantation volumineuse afin que les racines se développent dans de bonnes conditions ».

    Jaffré Frédéric en Brevet professionnel de la formation continue témoigne de son expérience « l’étape du plombage est primordiale afin de bien coller la terre sur le système racinaire ».

Grâce à leur investissement, c’est une trentaine d’arbres qui pourront s’épanouir dans la zone champêtre du LEGTA du Mené, faisant office de séparation visuelle et auditive avec  Lire la suite

Reconnaissance de plantes au lycée chaque semaine

Dans le cadre de leurs cours, les élèves de M.Cadilhac ( classe de Seconde, Première et Terminale professionnelle Aménagement Paysager) participent chaque semaine à un concours de reconnaissance.

Chaque professeur peut décider d’y faire participer ses élèves si il le souhaite.

Thème de la semaine du 5 Décembre : Des fruitiers à coque et à pépins qui se conservent longtemps.

Les 6 végétaux présentés à cette occasion sont :

  • Le Noyer
  • Le Noisetier
  • Le Châtaigner
  • Le Pommier
  • Le Poirier
  • Le Cognassier

Quiz :

  1. L’un des fruits ne se consomme que cuit
  2. Tous ont des feuilles entières… Sauf un !
  3. L’un est particulièrement apprécié des abeilles qui produisent à partir de son nectar un miel corsé et foncé
  4. Le plus fréquent sur nos talus c’est le …
  5. Deux ont des fruits qui se conservent jusqu’à la prochaine récolte
  6. Deux deviennent des petits arbres appelés arbrisseaux car ils ne dépassent pas 6 mètres.

En dehors de ces 6 végétaux principaux, quelques plantes vertes sont également présentées, comme un ficus, un spathiphyllum, un chlorophytum, etc.

Concours de reconnaissance

Première victoire pour Cyril , apprenti en CAPA travaux paysagers :Il remporte un 1er prix au concours Régional de reconnaissance des végétaux 2016
cyril lemonnier
Cyril suit la formation CAPA travaux paysagers par UC au CFA et il travaille comme apprenti chez un paysagiste à Erquy .
Il vient de remporter récemment le 1er prix du concours de reconnaissance des végétaux dans la catégorie » CAPA travaux paysagers «

Cyril aime les plantes . Début 2016 il se porte volontaire pour participer au concours de reconnaissance des végétaux Dès lors il se prend au jeu et s’investit dans une préparation intense .
Pour remporter son titre régional Cyril a dû reconnaître 20 végétaux en précisant le nom commun , le nom botanique et certaines caractéristiques de chaque échantillon (20 échantillons sur plus de 250 végétaux).

Grâce à sa motivation et à sa persévérance Lire la suite

La flore de Chypre

La semaine dernière, les étudiants en BTS TC de l’établissement sont partis en voyage d’étude sur la belle île de Chypre. Le programme établit par eux et leur professeur a permis de visiter entre autres de nombreux parc forestiers, parcs botaniques et jardineries.

Voici un diaporama des végétaux que nous avons pu observer :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’île a le privilège d’ avoir un nombre considérable de plantes endémiques, poussant nulle part ailleurs sur terre. Sur les 1750 différents végétaux de l’île, 128 sont endémiques, dont 37 en fleurs le mois de mars. Même si le mois de mai reste le meilleur mois pour découvrir ces plantes, nous avons pu rencontrer quelques unes d’entre elles notamment dans la région du Troodos ou au nord de Pafos.

Manon.

Finale du concours de reconnaissance des végétaux

Mercredi 4 et jeudi 5 décembre, s’est déroulée à Lyon la finale nationale du concours de reconnaissance des végétaux.

 Merdrignac y était représenté en force avec 4 élèves ou apprentis: Natanaëlle Deniel, ancienne CAP fleuriste, Geoffrey Le Bouvier en terminale BAC PRO conseil vente de produits de jardin, Erwan Laforest en 2° année de BTS commerce jardins et végétaux d’ornement et Clément Salun ex BTS Aménagements paysagers.

Image groupe

Les participants à la finale nationale

Ces jeunes avaient gagné la médaille d’or dans leurs catégories respectives, l’an passé, lors du concours régional breton.

 Tous ont donc fait le déplacement pour rencontrer les lauréats des autres régions; ces épreuves se déroulant dans l’enceinte du salon Paysalia, le rendez-vous des paysagistes de toute la France.

 Le concours est organisé par le syndicat qui regroupe l’interprofession: Val’hor  aidé d’enseignants et avec l’appui logistique du LEGTA de Lyon-Dardilly.

 L’épreuve consiste à reconnaître 30 ou 40 échantillons (selon le niveau) de végétaux numérotés sur des tables, en spécifiant :

  • la famille

  • le nom botanique complet : Genre, espèce, Variété ou Cultivar s’il y a lieu,

  • le nom vernaculaire (français)

  • ainsi qu’un critère botanique spécifique à la plante.

En tout, plus de 70 jeunes ont pu concourir dans une ambiance studieuse de passionnés parlant latin dans les coursives de l’épreuve.

 Tous sont très forts en mémorisation : jusqu’à 600 plantes doivent être connues par les BTS. Elles sont publiées dans une liste officielle que les concurrents relisent dans le train ou avant de concourir : c’est très impressionnant ! Lire la suite