Place au neuf chez les paysagistes

En cette fin d’année, 5 équipements pédagogiques sont venus compléter le matériel des ateliers du lycée du Mené.

Deux tondeuses mulching de gamme PRO VIKING MB 4 RTP ont été achetées pour remplacer notre vielle tondeuse mulching Husqvarna qui datait de 2000. La conception de ces tondeuses est restée la même : Moteur Kohler courage XT6,75 de 2,2kw, coupe de 53cm et traction avant.

Comme les effectifs de groupe de travaux pratiques augmentent, nous avons aussi investit dans deux débroussailleuses STIHL FS 240 C . Bon compromis entre puissance (1,7kw) et poids (7kg). Elles s’ajouteront aux 4 débroussailleuses existantes : STIHL FS 310, STIHL FS 70, PELLENC Excelion 2000 et un coupe bordure KAAZ.

Dans l’atelier, nous avons aussi installé un pont élévateur MAROLO Marologreen 120 lvp. Il nous permet de soulever les machines et de les mettre à la bonne hauteur pour que l’on effectue l’entretien avec plus de facilité. Il fonctionne en le branchant sur le compresseur à air comprimé et permet de soulever jusqu’à 120kg, aucun problème donc pour nos tondeuses et équipements du paysage.

Visite de la MCE de Rennes par les BTS2 TC “JVO”

Le 9 novembre 2017, nous sommes allés à la Maison de la Consommation et de l’Environnement (MCE) à Rennes qui est un établissement regroupant 29 associations.

La MCE a mis en place plusieurs programmes dont la charte ” Jardiner au naturel, ça coule de source ” crée en 2004.

La démarche de ce programme a été faite au départ à Rennes et ses alentours puis pour toute la Bretagne, le Centre, la région PACA et la Champagne. Ce programme intervient dans les jardineries.

Son objectif est d’informer des dangers des pesticides et présenter les solutions alternatives pour les jardins et pour les communes en s’appuyant sur des livrets de communication.

On a discuté ensuite de la réglementation qui dès 2019 doit changer. Il n’y aura plus de produits phytosanitaires en vente dans les jardineries sauf les produits de faible risque et les préparations peu préoccupantes.

De plus, pour vendre un produit phytosanitaire, il faut posséder un certyphyto et les produits doivent avoir une Autorisation de Mise en Marché (AMM).

Ensuite, nous avons évoqué la Loi Labbé mise en place en 2017, qui interdit de désherber avec des produits phytosanitaires autour des écoles, hôpitaux ainsi que dans les communes.

Enfin, nous avons découvert des animations pour les nouveaux arrivants des lotissements. La MCE travaille actuellement sur les jardins partagés et les incroyables comestibles avec un jardin partagé sur le toit du bâtiment.

Olympiades des métiers : L’équipe de Merdrignac a concouru pour la sélection « Jardinier-paysagiste »

Jeudi 19 octobre avait lieu à Langueux la sélection pour les Olympiades des métiers. Les meilleurs représentants de 10 établissements bretons étaient réunis, le but étant de sélectionner les trois meilleurs qui iront aux Olympiades des métiers Régionales à Saint Brieuc en février.

Notre établissement était représenté par Nathan Lepen et Bastien Léon. Tout deux apprentis en BTS AP2.

Au terme d’une épreuve très sélective de 5h30 qui comportait : un muret, un pavage, des plantations et un Lire la suite

Il ne faut pas s’planter !

Un proverbe japonais dit que pour se réaliser dans la vie il faut écrire un livre, grandir avec un enfant, et planter un arbre.

Sans entrer dans l’intimité de tout un chacun, on peut s’assurer que les apprentis et les adultes de la formation continue en aménagements paysagers se sont déjà  réalisés durant leur formation lors d’une séance de travaux pratiques.

La plantation est souvent une tâche banalisée dans les jardins. Elle nécessite pourtant de réelles compétences techniques et des connaissances botaniques pointues comme l’explique Chantoizel Tony apprenti en CAPA 1 aménagements paysagers «il est important de creuser une fosse de plantation volumineuse afin que les racines se développent dans de bonnes conditions ».

    Jaffré Frédéric en Brevet professionnel de la formation continue témoigne de son expérience « l’étape du plombage est primordiale afin de bien coller la terre sur le système racinaire ».

Grâce à leur investissement, c’est une trentaine d’arbres qui pourront s’épanouir dans la zone champêtre du LEGTA du Mené, faisant office de séparation visuelle et auditive avec  Lire la suite