La noue paysagère, une solution contre les inondations

Au sortir d’un hiver pluvieux qui a vu la Bretagne enchaîner les tempêtes et les alertes inondations, il est un aménagement qui trouve toute sa cohérence pour lutter contre ces problèmes d’eau stagnante et de nappes saturées : la noue paysagère.

Derrière ce nom étonnant et peu connu se cache en fait un ouvrage très simple, à mi-chemin entre la mare et le fossé. Il s’agît en fait d’un fossé élargi, parfois simplement engazonné, d’autres fois planté de plantes de milieux humides (hygrophiles et hélophytes notamment). La forme linéaire de cet aménagement cache l’importance de sa structure verticale.

photo noue 1En effet, agissant comme une sorte de tampon, cet espace doit permettre de recueillir les trop-pleins d’eau dans les moments de fortes précipitations comme cet hiver. Étant de faible profondeur, il doit garantir une infiltration facile de l’eau jusqu’à la nappe phréatique, pour ne pas déborder. Sa perméabilité, sa capacité drainante, est donc son atout numéro 1.

Outre l’infiltration, la noue peut avoir une autre vertu, celle de la filtration. Des espèces végétales plantées sont Continuer la lecture