Jardineries à Chypre

Lors de leur voyage d’étude à Chypre, les BTS TC ont pu visiter plusieurs jardineries sur l’île, qui produisent une partie de leur végétaux. Voici quelques images :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les végétaux proposés sont pour la plupart des végétaux qui demandent peu d’eau (n’ayant en moyenne que 250 mm de précipitation par an sur les côtes de l’île). Tous les végétaux sont disposés dans les jardineries sous ombrières pour réduire la consommation en eau.

Les tarifs proposés étaient légèrement inférieurs à la France ou parfois identique malgré un salaire moyen (1000 €) nettement inférieur à chez nous.

Manon.

La flore de Chypre

La semaine dernière, les étudiants en BTS TC de l’établissement sont partis en voyage d’étude sur la belle île de Chypre. Le programme établit par eux et leur professeur a permis de visiter entre autres de nombreux parc forestiers, parcs botaniques et jardineries.

Voici un diaporama des végétaux que nous avons pu observer :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’île a le privilège d’ avoir un nombre considérable de plantes endémiques, poussant nulle part ailleurs sur terre. Sur les 1750 différents végétaux de l’île, 128 sont endémiques, dont 37 en fleurs le mois de mars. Même si le mois de mai reste le meilleur mois pour découvrir ces plantes, nous avons pu rencontrer quelques unes d’entre elles notamment dans la région du Troodos ou au nord de Pafos.

Manon.

La noue paysagère, une solution contre les inondations

Au sortir d’un hiver pluvieux qui a vu la Bretagne enchaîner les tempêtes et les alertes inondations, il est un aménagement qui trouve toute sa cohérence pour lutter contre ces problèmes d’eau stagnante et de nappes saturées : la noue paysagère.

Derrière ce nom étonnant et peu connu se cache en fait un ouvrage très simple, à mi-chemin entre la mare et le fossé. Il s’agît en fait d’un fossé élargi, parfois simplement engazonné, d’autres fois planté de plantes de milieux humides (hygrophiles et hélophytes notamment). La forme linéaire de cet aménagement cache l’importance de sa structure verticale.

photo noue 1En effet, agissant comme une sorte de tampon, cet espace doit permettre de recueillir les trop-pleins d’eau dans les moments de fortes précipitations comme cet hiver. Étant de faible profondeur, il doit garantir une infiltration facile de l’eau jusqu’à la nappe phréatique, pour ne pas déborder. Sa perméabilité, sa capacité drainante, est donc son atout numéro 1.

Outre l’infiltration, la noue peut avoir une autre vertu, celle de la filtration. Des espèces végétales plantées sont Continuer la lecture

Concours MOF, la dernière ligne droite

Cette année, il n’y a pas eu d’hiver, chacun s’accorde à le dire. Et loin d’hiberner, les élèves de première bac pro aménagement paysager ont consacré une partie de cette douce période pour préparer le concours de meilleur apprenti de France, concours organisé par la société des Meilleurs Ouvriers de France. Les sélections départementales auront en effet lieu le 26 mars prochain à St Ilan.

Nous avions suivi ensemble, en fin d’année dernière, les sélections pour ce concours. Pour les heureux élus, l’heure est venue ensuite, durant cet hiver si humide, de s’immerger dans le sujet du concours et de s’entraîner afin de gagner en efficacité.

Ainsi, au fil des mardis et mercredis, on a vu pousser des profondeurs du sable du tunnel maçonnerie de l’établissement, qui d’un muret de moellons, qui d’un pavage en demi-cercle, qui d’un dallage en opus incertum.

Arthur, Fabien, Alexandre, Clément et Dorian sont en effet venus parfaire leurs techniques pour devenir à la fois précis et rapides. Chacun a pu se confronter à ses lacunes, s’améliorer et progresser. Rien que pour ça, l’expérience est une réussite personnelle.

L’arrivée du printemps sera accompagnée de l’arrivée Continuer la lecture