Un lâcher d’auxiliaires

Les pucerons sont particulièrement gênants sur les tulipes car ils transmettent les virus d’une plante à l’autre. Pour lutter contre ce problème sanitaire, des larves de chrysopes ont été introduites dans la culture. Ces larves, carnivores, se nourrissent de pucerons, et sont donc de précieux auxiliaires.

chrysopes

Larve de Chrysope

Environ 500 larves ont été lâchées sur l’intégralité de la culture, en insistant un peu plus sur les variétés déjà contaminées.

lacherchrysope

Lâcher de chrysopes

 

Des feuillages décoratifs

Tout le monde s’accorde sur le caractère ornemental des fleurs de tulipes, grâce notamment à la grande palette de couleur, aux formes variées, …. qu’elles peuvent présenter. Il ne faudrait cependant pas oublier que certaines tulipes présentent aussi des feuillages particulièrement attractifs !Il s’agit pour la plupart de tulipes kaufmanniana, fosterieriana ou greigi, présentant des mouchetures,  tâches, lignes, stries, … le plus souvent de couleur rouge foncé.

D’autres variétés présentent parfois des feuilles vertes marginées de blanc ou de rose pale.

 

Les tulipes sous la neige

Aujourd’hui, la région de Merdrignac est affectée par de fortes chutes de neige. Heureusement, l’armature du tunnel et la toile « insect proof » de la collection de tulipes semble tenir le choc face au poids de la neige.

Tunnel neige

Le tunnel sous la neige

Les flocons de neige ne passent pas au travers de la toile du tunnel, mais on peut quand même observer du givre et de la glace sur certaines variétés.

tulipe givre

La tulipe sous le givre

Néanmoins les tulipes sont capables « d’encaisser » les températures négatives, et il n’y aura pas de dégâts importants sur la collection, mis à part sur quelques floraisons précoces.