Blog de l'apprentissage en BTS Technico-Commercial

une dynamique, des talents, des métiers

3 jours, 3 filières #5

Posted by redac_mil on mai - 2 - 2012 with 0 Comment

Une belle rencontre au domaine Poiron-Dabin.

Sur les coteaux de Château-Thébaud, nous avons été reçus par Jean-Michel Poiron, un vigneron passionné de son métier.

En bon maître de chai, c’est tout d’abord dans sa cave que nous nous sommes familiarisés avec les Appellations d’Origine Protégées (AOP) des Muscadets. Carte à l’appui, Monsieur Poiron nous explique que le Muscadet est un vignoble de la Vallée de la Loire qui produit des vins blancs secs issus d’un cépage unique : le melon de Bourgogne. Que l’appellation, couvre une superficie de 13 000 hectares dans la région Pays de la Loire. Qu’il existe 4 appellations différentes : Muscadet, Muscadet « Coteaux de la Loire », Muscadet « Côtes de Grand-Lieu » & Muscadet « Sèvre-&-Maine ». Que son vignoble qui surplombe la Maine se trouve dans cette dernière aire géographique.
Nous n’étions pas au bout de notre apprentissage, car Jean-Michel Poiron nous fait alors part des conditions d’utilisation de la mention « sur lie » si particulière au muscadet. Au domaine Poiron-Dabin, les vignerons travaillent uniquement en levure indigène (celle qui est présente sur la pruine du raisin & qui donnera naissance à la lie) & pratiquent un élevage de 14 mois sur lie en cuve peu profonde.

Afin de mieux nous rendre compte des conséquences de tous ces choix œnologiques, nous sommes invités, sur-le-champ (il n’est que 10h30!) à nous lancer dans une dégustation d’une cuvée de Muscadet vieille vigne issue de ceps ayant plus de 40 ans. Après avoir humblement jugé de la robe, du potentiel aromatique et de l’amplitude gustative dudit produit, nous partons à la découverte de son terroir.

Pour mieux comprendre le « Cru Château-Thébaud », nous parcourrons alors les vignobles de Chantegrolle . Entre les rangs de vigne, nous calons notre pas sur celui de Jean-Michel Poiron qui nous initie en chemin à l’encépagement (Chardonnay, Melon, Pinot gris, Pinot noir), aux techniques de taille, à l’observation d’une bourre (bourgeon dont les écailles protectrices viennent tout juste de s’écarter) & à ses choix de viticulture raisonnée. La découverte des points d’eau qui ponctuent l’exploitation nous fait prendre la mesure de l’engagement que nécessite son adhésion au réseau Terra Vitis. Nous finissons d’arpenter quelques uns des 70ha du domaine pour examiner, dans une grotte,un granit tendre capable de retenir l’humidité & de nourrir la vigne dans les meilleures conditions.

Cette visite aurait été incomplète sans un retour en cave pour de nouvelles dégustations. C’est l’occasion de se familiariser avec l’observation de la robe, la détection des arômes (1er & 2ème nez) & enfin les perceptions en bouche (attaque, palette & caudalie).

Pour tous, ce final fut un vrai moment de bonheur & de partage.