Blog de l'apprentissage en BTS Technico-Commercial

une dynamique, des talents, des métiers


*Chambre de Commerce et d’Industrie

Ils sont une dizaine, assis en cercle, dans la grande salle de réunion lumineuse de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Dinan. Tous sont animés d’un même désir : créer sa propre entreprise. On ressent un mélange de retenue, d’enthousiasme, de fébrilité chez chacun de ces «porteurs de projet». Qui va vendre des piscines, qui va ouvrir un magasin en accessoires de moto, en loisir créatif, qui va ouvrir un restaurant ou commercialiser des équipements auprès d’industriels.
On devine les parcours, les expériences, parfois les douleurs d’un récent licenciement. L’heure n’est pas aux bavardages, tellement le moment est crucial pour ces futurs entrepreneurs.

Les étudiants BTS TC du CFA de Merdrignac sont les observateurs impressionnés de cette «initiation» à la création d’une entreprise.

C’est avec clarté que Stéphanie BLANCHARD, de la CCI, égrène les principales étapes précédant l’ouverture du magasin ou le début de l’activité commerciale.
D’abord, faire un bilan personnel pour s’assurer que l’on dispose d’un certain nombre d’atouts.
Puis, il faut formaliser son idée ou, en quelque sorte «réaliser une maquette de son projet» ; il s’agit ici, de s’imaginer dans son futur environnement de travail.
Construire son projet sur un plan commercial, juridique, économique est l’étape finale qui consiste à formaliser son projet…

Si les aspects juridiques déclenchent les discussions et réactions, un point semble susciter des interrogations chez nos futurs chefs d’entreprise, c’est l’étude du marché. Avec précision et de nombreux exemples, Stéphanie Blanchard développe les principaux aspects sur lesquels il sera nécessaire d’être très vigilant.
Selon elle, l’étude de marché est une étape essentielle dans ce parcours, elle doit permettre de «valider son offre et recueillir les éléments précis concernant la suite à donner à ce projet». Il s’agit ainsi de collecter un certain nombre d’informations afin de parvenir à l’évaluation du futur chiffre d’affaires de l’entreprise.
Ces informations sont de 4 ordres :

«C’est à vous de réaliser cette étude de marché…» précise Madame Blanchard «mais vous pouvez aussi faire appel à des étudiants…». Il s’agit maintenant, pour les étudiants, de développer leur savoir-faire en la matière !