Le bouturage

Le bouturage est une technique de multiplication végétative, c’est-à-dire une technique de multiplication asexuée qui n’utilise ni les graines ni les fruits. On effectue donc la multiplication avec un fragment prélevé sur un un végétal nommé pied-mère.

Dans le cas du bouturage, on va essayer de faire raciner divers fragments de plantes. Le plus souvent, les horticulteurs font des boutures de tiges, car ce sont les organes les plus propices au bouturage.

Aux Serres du Mené, nous réalisons fréquemment des boutures de tête herbacées sur de nombreuses espèces comme par exemple le géranium Lierre (Pelargonium X hederaefolium, famille des GÉRANIACÉES).

Le principe est le suivant :

  • Prélèvement de la partie terminale de la tige, comprenant 2 ou 3 nœuds

Prélèvement de la bouture

  • Habillage de la bouture, c’est-à-dire qu’on retire les feuilles du bas, afin de limiter la transpiration de la bouture et le pourrissement des feuilles
  • Remplissage des plaques alvéolées avec du substrat de multiplication
Bouturage2

Plaque alvéolée

  • Repiquage en plaques alvéolées
Bouturage3

Repiquage des boutures

Une fois les boutures effectuées, on place les plaques en serre de multiplication, un compartiment où le climat est chaud (environ 18 à 20°C) et humide.

Bouturage4

Boutures en serre de multiplication

Dans ces conditions, l’enracinement des boutures de géranium lierre ne prendra que 3 semaines.

Une réflexion au sujet de « Le bouturage »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *